Comment j’ai (vraiment) compris ce qu’était l’allaitement à la demande

En me renseignant dans les livres sur l’allaitement et sur les sites spécialisés, j’ai vite repéré l’expression « allaitement à la demande ». Je me suis dit, « facile, il suffit de donner le sein lorsque le bébé le demande ». Bon, cela suppose déjà de bien identifier ce qui constitue une demande ! Premier écueil donc… Lorsqu’il est nouveau-né, tout ou presque constitue une demande et a priori il faut même anticiper la demande du bébé pour bien lancer sa lactation : proposer le sein quand le bébé tète dans le vide, lorsqu’il pleure et lorsqu’il est réveillé tout simplement. Les ouvrages et sites sur la question l’expliqueront mieux que moi. Un bébé un peu plus âgé enverra des signes plus clairs pour exprimer sa faim, vous les identifierez bien vite.

Qui dit « premier écueil » dit « deuxième écueil »… En plus de l’expression « allaitement à la demande », j’ai vite vu des informations contradictoires comme : « un bébé tète tous les trois à quatre heures » ou « un bébé d’un mois tète de 10 à 12 fois par jour »… Quoi ? Mais El Bébécito a presque toujours faim, parfois les tétées ne sont espacées que d’une heure…C’est normal pour un bébé de 2 mois ? Est-ce que je ne lui donne pas trop souvent ? Est-ce que je lui donne la tétée alors qu’il n’a pas faim ? Est-ce que je ne suis pas en train de sur-allaiter ?

Cachez cette montre que je ne saurais voir

En bref, une avalanche de questions et de doutes. J’avoue que j’étais aussi en partie responsable de ces questionnements car nous avons pris l’habitude très tôt, avec le Papa de noter toutes les tétées sur un cahier : heures de début et de fin et côté du sein. Lorsqu’El Bébécito a eu deux mois j’ai décidé d’arrêter de nous rendre « esclaves » de ce cahier (« tu noooootes ? Sein gauche ! Et il est 18h33 ») car il faussait l’allaitement à la demande. Pourquoi ? Car je regardais le cahier et me disais « mais il ne peut pas avoir faim, il a mangé il y a une heure et demie ! » (quand j’identifiais des pleurs de faim, car à deux mois les pleurs peuvent signifier pas mal d’autres choses). Casse-tête… Un bébé n’a pas d’horloge dans le ventre, en revanche quand il a faim il le fait savoir. Et il veut manger. Tout de suite.

J’avais lu sur un forum une phrase qui m’avait marquée « oui, le bébé peut attendre avant de manger…Vous aussi vous pouvez attendre, mais quand vous avez faim, vous mangez, non ? ». Pour être plus précise, le bébé peut difficilement patienter s’il a faim et les parents s’en rendent vite compte !

Du jour au lendemain, j’ai arrêté de regarder l’heure, j’ai arrêté de « chronométrer » les tétées, j’ai arrêté de les comptabiliser en stressant sur leur nombre qui ne baissait pas en dépit de la bonne prise de poids d’El Bébécito. Et vous savez quoi ? J’ai a-do-ré ! Et lui aussi. 🙂

Et vous ? Vous avez aussi remplacé votre Swatch par un bébé ?

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *