Faire son projet de naissance pour un accouchement physiologique

ecrire projet naissance accouchement naturel

Comment rédiger un projet de naissance pour un accouchement naturel ? Quand le rédiger ? Quels éléments y inclure ? A qui le donner ? Voici quelques réponses basées sur mon expérience.

Un projet de naissance est un texte rédigé par la future maman (ou les deux parents) listant ses souhaits pour la naissance de son enfant. C’est un bon moyen de communication entre les parents et l’équipe qui sera en charge de l’accouchement.

Pourquoi rédiger un projet de naissance ?

Pour mon premier accouchement en 2015, je n’avais pas rédigé de projet de naissance. A vrai dire je n’en voyais pas l’utilité.

Premièrement car je n’avais pas l’impression d’avoir des souhaits particuliers (je voulais la péridurale, seule exigence) et deuxièmement car malgré les cours de préparation, j’étais une vraie rookie. Je ne savais pas ce qui m’attendait et je m’en remettais complètement à l’équipe de la maternité.

Dans les premières semaines de ma deuxième grossesse, j’ai commencé à envisager un accouchement physiologique.

Le fait de vouloir me passer de péridurale signifiait que mon accouchement ne serait pas dans les « normes » françaises. Eh oui, le taux de péridurale avoisine les 80% en France !

Pour que l’équipe médicale respecte ce choix, je savais que rédiger un projet de naissance serait préférable.

Quand rédiger son projet de naissance ?

Il n’y a pas de règle, commencez à rédiger dès que vous le sentez. Cela peut se faire progressivement, vous pouvez noter des idées au fur et à mesure de la grossesse. Ou alors tout rédiger d’une traite dans les dernières semaines et glisser le projet dans votre valise de maternité.

J’ai commencé à rédiger une première version deux mois avant la DPA et je suis revenue sur mon texte deux fois avant sa version finale, au cours du mois suivant. J’ai accouché neuf jours après !

Comment rédiger le projet de naissance ?

Un conseil, commencez par noter ce qui vous tient à coeur. Ce sont les idées fortes du projet. Pour préciser les choses, baladez vous sur Internet et glanez des éléments ici ou là.

Du point de vue de la forme, il est préférable de rester relativement brève.

En effet, il n’est pas certain que la sage-femme que vous aurez en salle de travail le jour J vous connaisse déjà. Elle doit pouvoir lire le projet rapidement. Surtout si le col est déjà dilaté à 8 quand vous arrivez ! 😀

J’ai rédigé le mien avec des paragraphes courts et j’ai mis les éléments les plus importants en gras. Exemple : « je ne souhaite pas avoir recours à la péridurale », « je ne souhaite pas que le travail soit activé artificiellement », etc.

Avec qui construire son projet de naissance ?

Le projet de naissance est principalement destiné à la maman mais l’implication du papa ou de la personne qui l’accompagnera en salle de naissance est très importante. Notamment car ce partenaire peut être amené à repréciser les souhaits à l’équipe si la mère n’est pas en mesure de le faire.

Après avoir rédigé la première version de mon projet, je l’ai montrée à la sage-femme libérale avec laquelle je suivais une préparation. Elle m’a indiqué quels passages étaient superflus. Certains étaient trop évidents ou pouvaient potentiellement agacer le personnel.

En somme, mieux vaut rester assez factuelle. L’important est que vos souhaits soient respectés le jour J, peu importe la beauté du style !

Enfin, lors de mon dernier rendez-vous à la maternité Notre Dame de Bonsecours, j’ai montré mon projet à la sage-femme qui me suivait. J’ai encore pu retravailler mon texte suite à certaines de ses indications. Elle m’a par exemple dit que l’équipe ne pratiquait pas le monitoring discontinu.

Mon projet a-t-il été respecté ?

Oui ! Déjà car la sage-femme de garde ne m’a jamais parlé de péridurale. Et a encore moins fait venir l’anesthésiste !

Quand nous sommes arrivés en salle de travail, j’ai expliqué à la sage-femme (au top soit dit en passant) que j’avais un projet de naissance, le tout entre deux contractions. Elle m’a demandé de lui exposer à l’oral. Elle a dit oui à tout, sauf au monitoring sans fil. Ben oui, il n’y en avait pas !

Je pense qu’elle était assez contente de voir que je savais ce que je voulais et que j’étais bien préparée. Pas plus mal car avec les sept naissances de la nuit, elle nous a laissés « gérer » seuls.

Avez-vous rédigé un projet de naissance ? A-t-il été respecté ?

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *